A défaut de pouvoir m'y rendre physiquement, j'ai décidé, il y a quelques semaines déjà, d'explorer les horizons islandais à ma manière...

Par le tricot !


Mon billet d'avion : un kit acheté chez Gwenola... Hélène Magnusson, plein de jolies couleurs, un coup de coeur, un achat sur un coup de tête, une grosse enveloppe dans ma boite à lettres !

Jusque là, tout va bien : je maitrise le maniement de la souris et de la carte bancaire... Idem pour la manipulation de la clé de la boite à lettres !


Deuxième étape : on ouvre l'enveloppe, on la déchiquète, on a hâte de monter les mailles...

Et là, mes aïeux, ç'a été une sacrée aventure !

002

Première découverte : Le tricot islandais, du moins celui-ci, a une particularité... Après une lecture (presque) attentive des explications, on ne se lance pas bille en tête dans le montage de mailles...

Non, non, non... on fait des pelotons de toutes les couleurs !

Jusque là, tout va bien... je maitrise à peu près bien mes 10 doigts, j'ai une bonne souplesse de l'index et du pouce, enrouler du fil autour de mes petits doigts potelés, je gère !

 

024

Deuxième découverte : L'intarsia demande un peu de préparation et surtout du matériel de base, autrement connu sous le nom de bobinoirs !

Quand on le voit sur les blogs des autres, ça a l'air tout simple... on monte les mailles, on intègre les différents pelotons de couleurs au fur et à mesure, ça monte, ça monte, ça monte, on voit les couleurs se succéder magnifiquement, on s'extasie, joie-bonheur-autosatisfaction-torse bombé-fierté immense !

Mais dès qu'il s'agit de le faire soi-même, sans le matériel adéquat (je précise !), bah, ça fait des noeuds, ça s'emmêle et on met 2 heures à aligner 3 rangs (enfin très exactement, à monter les mailles, tricoter 3 rangs, se rendre compte qu'on s'est plantée, défaire 3 rangs, retricoter, tout défaire, remonter les mailles, retricoter les mêmes 3 rangs... et bien sûr, démêler les pelotons  et transpirer abondamment à chaque étape !)

Mais les couleurs sont jolies, le coup de coeur est toujours là, je persévère !

 

027

Troisième découverte : La dernière page du modèle !

Celle où est écrit le mot ERRATA !

Celle que l'on n'a pas vu, celle qu'on lit attentivement en retenant sa respiration et en récitant son chapelet 5 fois dans les deux sens, en espérant très fort ne pas être concernée par l'erratum !

Problème : ahem, bah, je suis concernée... il fallait décaler le motif pour que les fleurs à 8 pétales multicolores soient bien centrées... chez moi, il y en a une de chaque côté !

 

Quatrième découverte : Une étagère libre !!!

C'est devenu officiellement le lieu de villégiature de mon kit... jusqu'à ce que j'ai pris une décision : défaire ou continuer, supporter de porter un pull avec une fleur de chaque côté ou choisir de centrer cette satanée fleur !

 

Bref, depuis cette magnifique aventure, je suis toujours sous le charme de ce modèle, de ses couleurs, tout ça tout ça.... Je me suis équipée en bobinoirs aussi...

Mais j'ai choisi de visiter d'autres pays....

La Scandinavie pour être précise... et là, l'aventure s'annonce beaucoup plus sereine !

029 001

015 016

Affaire à suivre donc...