Comme au théâtre, j'ai décidé de vous dévoiler PiouPiouLand (terminé et porté) après avoir frappé le 3ème coup (ou en même temps... à voir).

Histoire de faire mon petit effet, de faire durer le plaisir en somme !

Et aussi, parce que je l'ai mitraillé sous tous les angles, à chaque étape, ce gilet... Y'a pas de raison, vous allez les regarder, ces photos ;)

PREMIER COUP... LES MANCHES !

On m'a souvent posé la question : Comment se fait-y que j'ai réussi à m'organiser pour que les dégradés de couleur soient les mêmes sur chaque manche ?

Pour commencer, normalement, on tricote ce gilet juqu'au dessous des bras, aussi bien le corps que les manches. On rassemble ensuite le tout pour tricoter le haut du gilet d'un seul tenant.

Oui, mais voilà, j'ai choisi de le tricoter avec seulement deux fils, un uni et un multico arc-en-ciel... Donc, si j'avais procédé ainsi, j'aurai risqué un décalage dans la succession des couleurs entre le bas et le haut du corps, mais également entre les manches...

SAUF QUE : moi, je voulais de l'harmonie, ma bonne dame !

DONC : je me suis un peu compliquée la tâche (mais juste un peu... vraiment !)

J'ai donc tricoté le bas  et le haut du corps (épaules comprises) dans la foulée. Pour pouvoir insérer, le haut des manches dans le tricot, sans couper mon fil, j'ai fait un montage provisoire du nombre de mailles que compte la manche au niveau du dessous de bras. Et j'ai tricoté en rond jusqu'au bout.

C'est pour ça que mon PiouPiou a longtemps ressemblé à un gilet à manches courtes, avec des bordures vert foncé !

005

Petit rappel de la chose en image...

J'ai ensuite relevé les mailles pour tricoter les manches du haut vers le bas (en suivant le diagramme jacquard à l'envers, et en remplaçant les augmentations par des diminutions).

009


Là où ça peut devenir drôle, c'est à l'étape : 'Mais comment c'est-y que tu vas t'y prendre pour avoir les mêmes couleurs sur chaque manche ?'

J'ai fait deux pelotons de fil identiques, tout simplement...

Bon, je ne me suis pas auto-photographiée en plein exercice, mais essayez simplement de m'imaginer en train de dérouler deux pelotes sur la longueur de mon salon, à 4 pattes ou quasi, pour essayer de faire deux pelotons de fils qui commencent à la même nuance de couleur, à savoir le même vert que les oiseaux en photos ci-dessus... Très marrant à faire (comme quoi, tricoter n'est pas toujours de tout repos) !


ATTENTION : l'aventure de la manche n'est pas encore finie !

Dernière étape : le bord de manche !

Forcément, mon côté pinailleuse a repointé le bout de son nez à ce moment-là... le bord de manches, je le voulais identique au bord de côtes du bas du corps : EX-TEN-SI-BLE et exactement PAREIL !

DONC (après avoir tricoté la manche de haut en bas), je les ai tricoté du bas vers le haut... et rattaché au reste de la manche par une couture que tout le monde aime d'amuuuûr, que tout le monde fait les yeux fermés, moi comprise.... ahem... j'ai fait un grafting, quoi !!!

PPL1

Le message véhiculé par ces photos n'est pas forcément super clair sans sous-titre : ce sont les différentes étapes du bord de manche... Tricot-grafting-Tadaaaam !


Et pour les fâché(e)s du grafting, voici un lien bien sympathique pour les faire sans réfléchir pendant 107 ans pour savoir dans quel sens passer l'aiguille : Grafting on the needles !

Bon, OK, c'est en anglais et au début, vu la quantité de texte, ça peut rebuter celles et ceux qui ne pratiquent pas couramment l'anglais option tricot. Mais vraiment, ça vaut le coup de passer par un bon traducteur et de mettre en pratique... Depuis que j'ai découvert ce lien, je ne peux plus m'en passer !

 

Et au final, avant finitions, ça donne ça...

PPL2

Maintenant, préparez-vous pour les finitions poïpoïpoï... elles suivent bientôt !!!

 

La bise, les filles !!!